ostéopathie et brûlures d'oesophage

L’œsophage est un organe qui appartient au système digestif. C’est un tube qui mesure environ 25 centimètres, accolé à la colonne vertébrale entre le milieu cou et le milieu du dos et qui relie la bouche à l’estomac.

 

L’œsophage est la voie de passage du bol alimentaire. Il a pour fonction de faire descendre les aliments mastiqués dans la bouche vers l’estomac, où la digestion se poursuivra en les véhiculant de manière active grâce à la contraction de sa paroi musculaire.

En effet, peu importe la position dans laquelle vous êtes, le repas que vous venez d’avaler progressera toujours dans votre appareil digestif. La nourriture n’y progresse pas par l’effet de la gravité, mais grâce au péristaltisme, qui consiste en une série de contractions, rythmiques, le long de l’œsophage.

Aux deux extrémités de l’œsophage, on retrouve la présence de deux sphincters qui empêchent le retour des aliments. Ils sont, à l’état de repos, en permanence fermés comme l’est le reste du tube, empêchant ainsi le liquide gastrique provenant de l’estomac de remonter. Ils s’ouvrent lors de la déglutition uniquement pour laisser passer le bol alimentaire.

L'œsophage qui brûle n'est pas à négliger, il peut avoir des conséquences lourdes sur la santé

L’œsophage qui brûle : un vrai motif de consultation

Sous certaines conditions (médicaments, aliments particuliers, tension tissulaire environnante…), le tonus musculaire au repos va diminuer et le sphincter inférieur va alors rester ouvert, permettant alors aux sucs gastriques de remonter dans l’œsophage.

Ce processus appelé reflux gastro-œsophagien (RGO) est aussi plus simplement décrit comme des « brûlures d’estomac » assez hautes, voire en arrière du sternum.

Cette pathologie est la plus communément retrouvée concernant l’œsophage, et touche une grande partie de la population adulte et encore plus de nourrissons !

Ces reflux correspondent au passage dans l’œsophage d’une partie du contenu de l’estomac.

Il faut savoir que l’environnement de l’estomac est extrêmement acide pour mettre en place les processus de digestion et forcément le corps faisant bien les choses, sa paroi interne sécrète continuellement un mucus qui la protège. Malheureusement, la paroi de l’œsophage, elle, est très sensible à l’acidité et c’est ce qui explique cette sensation de brûlure lors d’un reflux gastro-œsophagien.

Ce type de douleur n’est pas à prendre à la légère, même si c’est occasionnel, elles passent rarement « toutes seules ». Les complications dues aux RGO peuvent rapidement s’avérer graves sans prise en charge.

L’inflammation chronique de la paroi de l’œsophage peut entraîner son épaississement et donc le rétrécissement de la voie de passage des aliments. La formation d’ulcère peut aussi se mettre en place avec le temps et dans les cas les plus graves une inflammation de l’œsophage ou œsophagite peut conduire à un cancer de l’œsophage.

 

Prise en charge ostéopathique de l’œsophage qui brûle

L’ostéopathe grâce à des techniques de type viscérales est dans la capacité de rendre son tonus et sa mobilité au sphincter inférieur de l’œsophage et ainsi de diminuer voir faire disparaître ce type de maux.

La prise en charge du nourrisson est également importante et les résultats sont très concluants. A cet âge, les problèmes de dysfonctionnement viscéral peuvent ne pas avoir une origine directement organique, mais plutôt en lien avec le nerf vague qui sort de la base du crâne et régit la physiologie viscérale.

Voyez ce nerf comme un commandant des armées, et les organes de la digestion comme son armée, si il ne donne pas les bonnes informations, alors rien ne fonctionne correctement.

Suite à l’accouchement, le crâne subit de très fortes pressions pouvant dans certains cas entraîner une compression de ce nerf et donc perturber son rôle.

C’est à ce niveau que l’ostéopathe, grâce des techniques crâniennes adaptées aux enfants et aux nourrissons peut libérer les points de compression et rétablir le bon fonctionnement du nef vague.

 

Les conseils de l’osthéopathe pour éviter l’œsophage qui brûle

 

Des gestes simples peuvent être mis en place pour réduire l’intensité des RGO en attendant votre prise en charge :

  • Il est important de ne pas s’allonger tout de suite après avoir manger en laissant passer quelques heures.
  • Surélever la tête de lit, et laisser la gravité faire le reste et donc limiter la remontée des aliments
  • Eviter les aliments type alcool, chocolat ou café/thé qui diminuent le tonus du sphincter

 

 

Author Info
Maxime Laurent

Maxime Laurent

Ostéopathe D.O. J’exerce à domicile dans la région sud de l’île de France. J’ai effectué plusieurs formations concernant la prise en charge du nourrisson et de la femme enceinte et ai également réalisé un travail de recherche sur le traitement des douleurs dues aux menstruations. La pratique ostéopathique étant variée, elle me permet d’adapter mes techniques en fonction de chaque patient et de chaque motif de consultation.

Pas de commentaires

Poster un commentaire