Préervez le dos de vos enfants en choisissant un cartable adapté !
À l’occasion de cette nouvelle rentrée scolaire, nous allons mettre le doigt sur un problème sérieux qui se répète chaque année : les cartables bien trop lourds pour le dos des enfants.

En effet le poids excessif des sac à dos sur la santé physique des enfants n’est pas sans incidence. Entre fatigue, mal de dos et déformation de la colonne vertébrale, il est très important pour la santé de vos enfants de choisir un cartable adapté pour préserver leur dos et leur corps en pleine croissance. Voici quelques conseils pour vous aider à choisir le meilleur sac à dos pour vos bambins.

 

La polémique des cartables bien trop lourds

Au fil des rentrées scolaires, la même polémique revient chaque année : la question du poids du cartable. Bien plus qu’un simple fait, la surcharge des sac à dos des enfants est un problème de santé majeur.

2 enfants sur 3 se plaignent de maux de dos au cours de leur scolarité !

Depuis quelques années, le ministère de l’Éducation essaye de mettre en place divers dispositifs pour alléger au mieux le cartable des enfants : réduction des fournitures, mise en place de casiers au sein des écoles, prévention auprès des parents, etc..
Malheureusement, ces actions ne sont pas suffisantes, on constate encore que le poids du cartable d’un élève de CE1 peut représenter jusqu’à 20 % de son poids total, alors qu’il faudrait ne pas dépasser 10 % pour ne pas mettre en péril sa colonne vertébrale. En moyenne, le poids d’un cartable ne devrait pas dépasser les 2 à 3 kilos selon le profil de l’enfant.

La surchage des cartables des enfants. Souce : mamanpourlavie.com

Choisir un cartable adapté

C’est alors à vous chers parents de faire le nécessaire pour protéger au mieux la colonne vertébrale de vos bambins. En plus d’un poids excessif, beaucoup de cartables ne sont pas ergonomiques et adaptés à la morphologie de vos enfants. Sachant que les enfants sont aussi toute la journée assis (avachis) derrière un bureau, leur dos est mis à rude épreuve !

Dès le plus jeune âge il est important de choisir un cartable adapté, car plus les problèmes de dos apparaissent tôt plus ils deviendront chroniques et pourront s’installer définitivement à l’âge adulte. La scoliose est la complication la plus fréquente, elle consiste en une déformation de la colonne et de la cage thoracique.

Stop aux sacs en boudoulière !

Vous devez impérativement éviter d’acheter un sac qui se porte en bandoulière ou à bout de bras à votre enfant pour aller à l’école. Du fait de son poids excessif, la charge va favoriser une mauvaise posture de la colonne vertébrale, entraîner des tensions au niveau de la nuque, des épaules et des bras. Un type de sac à vraiment proscrire pour les plus jeunes. Voici quelques chiffres pour vous le prouver :

Les épaules

Le cou

Le dos

Les bras

Comme vous pouvez le constatez l’ensemble de votre corps est affecté, mais vos épaules et votre cou sont sur-sollicités.

Les sac à dos à roulettes, contrairement à ce que l’on peut penser, ne sont pas un bon choix non plus. Même si la charge ne repose pas directement sur le dos de l’enfant, il sera obligé d’exercer des torsions pour tirer le sac. On a également tendance à ne pas se rendre compte du poids du cartable à roulettes et de le surcharger plus qu’un autre type de sac. Même si votre petite fille rêve du dernier cartable à roulettes estampillé « Reine des Neiges », essayez de trouver avec elle un sac plus adaptée qui lui plaira tout autant !

Choisir le bon cartable

Le sac à dos classique reste le meilleur cartable pour vos enfants, une valeur sûre qui pour être la plus ergonomique doit comporter :
• Des bretelles assez larges et rembourrées pour préserver les épaules ;
• Un vrai rembourrage arrière molletonné pour protéger le dos ;
• Des coutures solides pour éviter qu’une bretelle ne se casse rapidement par exemple ;

 

8 conseils pour remédier aux cartables trop lourds :

  • Les sacs à porter en bandoulière et à roulettes sont à proscrire pour les plus jeunes.
  • N’hésitez pas à peser le cartable pour vérifier qu’il n’excède pas 10 % du poids de l’enfant.
  • Veillez à ce que votre enfant ne porte pas son sac sur un seule épaule.
  • Placez le contenu de façon à uniformiser le poids.
  • Resserrez les bretelles de façon à ce que la sac à dos colle le plus possible au dos de votre enfant.
  • Veillez à ne pas encombrer le sac de charges superflues.
  • Renseignez-vous auprès de l’école et des parents d’élèves sur les éventuels dispositifs mis en place pour lutter contre la surcharge des cartables.

La scoliose comme risque principal

La scoliose consiste en une déformation de la colonne vertébrale et de la cage thoracique, produisant souvent une gibbosité (bosse) d’un côté de la colonne.

Une scoliose chez l’adulte ne peut pas se corriger, c’est irréversible : le squelette a pris sa forme définitive. Le travail sur la scoliose consiste alors à limiter ses conséquences en l’assouplissant, en retrouvant un bon tonus postural au niveau du tronc et en relâchant les tensions loco régionales provoquées par la scoliose (dysfonctions vertébrales ou costales, troubles viscéraux, hypertonicité diaphragmatique etc).

La prévention et le diagnostic précoce restent les deux armes principales pour luter contre la scoliose !

Si votre enfant commence à se plaindre d’une douleur au dos, ou bien que son attitude posturale vous semble bizarre (une épaule bien plus basse, bosse dans le dos surtout quand il se penche en avant, se tient très vouté etc…), n’hésitez pas à le faire voir à un thérapeute ; votre ostéopathe est tout indiqué pour effectuer un bilan postural.

Il pourra éventuellement lui conseiller une réeducation avec kinésithérapeute si besoin. En effet, la kinésithérapie et l’ostéopathie peuvent travailler de manière collaborative pour amener une solution efficace face à la scoliose.

 

Author Info
Valentin MARTINEZ

Valentin MARTINEZ

Valentin est passionné par le corps humain, ses pathologies et le monde de l’ostéopathie ; grâce à son talent de rédaction, il nous offre régulièrement des articles écrits avec rigueur en restant accessibles au plus grand nombre.

Pas de commentaires

Poster un commentaire