Un Lumbago, une lombalgie, un tour de rein ou une sciatique sont des affections se situant dans la même zone du corps : la colonne lombaire. Mais elles n’ont pourtant pas la même origine ni les mêmes symptômes.

Ainsi voyons plus précisément ce qu’est une lombalgie, terme médicale utilisé qui défini une douleur de la zone lombaire, mais qui peut avoir des causes différente comme un lumbago, une sciatique, une sciatalgie.

 

LA LOMBALGIE

Le dos est formé :

Shéma de la colonne vertébrale, vues latérals et de front

Crédit : Pierre Kamina

  • de vertèbres qui sont les éléments de soutien. Elles sont articulées entre elles, ce qui permet ses mouvements ;
  • de disques situés entre les vertèbres constitués d’un noyau entouré d’un anneau fibreux. Ils jouent un rôle d’amortisseurs (comme le ménisque dans l’articulation du genou);
  • d’un canal rachidien dans lequel passe la moelle épinière ainsi que les racines des nerfs. La moelle épinière s’arrête au début de la colonne lombaire et par conséquent, dans le canal lombaire, il n’y a plus que les racines des nerfs ;
  • de ligaments qui attachent les vertèbres les unes aux autres ;
  • de muscles qui servent à maintenir ou à faire bouger les différents étages du dos ;
  • de vaisseaux sanguins et de vaisseaux lymphatiques ;
  • deracines nerveuses issues de la moelle épinière, émergeant de part et d’autre des vertèbres, tout le long de la colonne.

La lombalgie symptomatique

Dans 10 % à 15 % des cas, la lombalgie est due à une maladie : infection, tumeur ,fracture , malformation… C’est la lombalgie symptomatique, ou “specific low back pain”.

Seul votre médecin pourra faire le diagnostique d’une possible pathologie.

La lombalgie commune

La lombalgie commune présente une absence de gravité au sens médical c’est-à-dire qu’il n’y à pas de maladie systémique grave en cause.

La lombalgie commune traduit une évolution mécanique normale, commune à toute la population.

Pour autant, cette lombalgie peut être douloureuse, invalidante, et nécessite des soins et une prise en charge médicale.

 

On distingue trois types de lombalgies selon la durée :

  • Aiguë  : douleur installée allant de quelques jours à quelques semaines.
  • Chronique : la lombalgie est installée depuis plus de trois mois.
  • Récurrente ou récidivant : suite de douleurs aiguës se répétant sur quelques mois à quelques années.

Selon le profil, le retentissement de la douleur sur la vie quotidienne et sa prise en charge varient de façon importante.

Les lombalgies, le trouble de la colonne vertébrale le plus courant, touchent 80 % des individus à un moment ou à un autre de leur vie. Les aspects psychosociaux et économiques de la santé et du travail semblent avoir davantage de répercussions sur l’absentéisme que l’aspect purement physique des incapacités ou l’état physique requis pour exercer le travail. (OMS)

Le plus souvent il s’agit d’une lombalgie aiguë commune, c’est à dire que la cause est d’origine mécanique comme le lumbago qui est une contracture musculaire violente avec altération de l’articulation intervertébrale. On peut retrouver des altérations des disques intervertébraux, de l’arthrose.

La lombalgie commune aiguë est une affection bénigne et 95% des cas guérissent en quelques jours.

 

LES FACTEURS FAVORISANTS LA LOMBALGIE 

Les lombalgies sont fréquentes et la plupart des personnes sont, un jour ou l’autre, confrontées à une lombalgie. On retrouve plusieurs facteurs favorisant sa survenue comme :

 

L’âge

La fréquence des lombalgies augmente avec l’âge.

Les facteurs personnels pouvant être en jeu :

  • Épisodes de lombalgies dans le passé.
  • Une grossesse. L’augmentation de poids de l’utérus qui projette le centre de gravité en avant et la distension des muscles abdominaux provoquent une cambrure exagérée du bas du dos. Cette cambrure équivaut à une mauvaise position prolongée pouvant être responsable de lombalgies.
  • Une insuffisance musculaire de la ceinture abdominale ou des muscles lombaires.

Les contraintes physiques en rapport avec une activité professionnelle ou une activité domestique ou de loisirs

Les lombalgies appartiennent à l’ensemble des troubles musculo squelettiques pouvant survenir dans le cadre professionnel ou de loisir et faisant suite à :

  • de mauvaises postures (postures pénibles, station assise prolongée) ;
  • de manutentions manuelles, port de charges lourdes, exposition aux vibrations ;
  • d’un travail physique dur ;
  • de la survenue de chutes répétées.

La lombalgie est reconnue comme un facteur d’invalidité au travail.

Les facteurs psychosociaux et les facteurs psychologiques

Les contraintes psychosociales (monotonie des tâches, insatisfaction professionnelle, peu de reconnaissance reçue en échange des efforts fournis…) sont susceptibles de favoriser les lombalgies et en particulier leur passage à la chronicité….

Il en est de même pour certains facteurs psychologiques comme la dépression et l’humeur dépressive.

Ne pas confondre la lombalgie avec la lombosciatique  

La sciatique est une douleur nerveuse suivant un trajet précis d’une des racines nerveuse du nerf sciatique.

Elle est souvent associée à des lombalgies ; on parle de lombosciatique.

 

TRAITEMENT OSTÉOPATHIQUE DE LA LOMBALGIE

De part un examen précis, des tests cliniques rigoureux, l’ostéopathe sera capable d’écarter toute pathologie et de diagnostiquer quelle est la cause de la souffrance du patient.

Que ce soit en phase aiguë ou chronique de la lombalgie, l’ostéopathe pourra apporter un soulagement rapide et efficace. De même que l’efficacité de la prise en charge ostéopathique s’avère plus efficace que la prise d’anti-inflammatoire donnés dans ce type de cas en médecine classique. La prise en charge ostéopathique sera aussi importante dans le suivit afin d’éviter les récidive.

L’ostéopathe pourra vous donner des conseils ergonomique et posturaux ainsi que des conseils d’hygiène et de diététique afin de maintenir le soulagement et d’éviter au maximum les récidives et les complications.

  • Il est très important de protéger votre dos, que vous ayez un travail manuel ou statique. Ainsi, il sera primordial de garder votre dos le plus droit possible dans votre travail mais aussi au quotidien. Comme par exemple, si vous avez mal au dos en voiture, lorsque vous montez  pensez à faire le mouvement en deux temps : d’abord asseyez-vous sur le siège en gardant le dos droit, puis rentrez les jambes dans la voiture.
  • Il sera aussi intéressant de protéger votre dos n’importe où vous vous asseyez, pensez à positionner vos fesses au fond du siège, de manière à ce que tout votre dos repose droit sur le dossier.
  • Pensez aussi à plier vos genoux ou faire des fentes avant lorsque vous devez ramasser quelque chose au sol, que ce soit une chaussette ou un pack d’eau. Ainsi vous protégerez votre dos en le maintenant droit et sans lui imposer de contraintes qui le fragiliserait
  • Il est important d’avoir une bonne hygiène de vie, et de pratiquer une activité sportive, cela musclera votre dos et le protégera.
  • Chez la femme enceinte, du fait de sa posture modifiée, les tensions peuvent se ressentir plus précisément au niveau des lombaires. L’ostéopathie par des manipulations douces et précises pourra soulager les lombalgies et faire en sorte que la future maman puisse profiter pleinement de sa grossesse sans soucis de dos et sans avoir recours à un traitement médicamenteux.

 

Si vous êtes atteint(e) d’une lombalgie, et que vous souhaitez être mis(e) en relation avec un ostéopathe spécialisé dans le traitement de ce type de trouble, contactez directement le standard au 01 84 17 27 87. Nous ferons alors notre maximum pour vous aider dans votre recherche, le tout gratuitement ! Le réseau REFLEX OSTEO, ce sont plus de 200 ostéopathes dans une quinzaine d’agglomérations en France.  

 

Author Info
Marianne Cassiau

Marianne Cassiau

Marianne Cassiau Ostéopathe D.O., professeur d’anatomie et de physiologie humaine ; exerce à Bordeaux en cabinet et à domicile. Formée en cinq années d’études, validées par un mémoire. De part ses formations variées en gynécologie, obstétrique et périnatalité, elle se spécialise dans la prise en charge de la femme, des troubles gynécologiques et de l’accompagnement de la femme enceinte et aussi des nourrissons.

Pas de commentaires

Poster un commentaire