colopathie fonctionnelle

Colopathie fonctionnelle et ostéopathie

Cette maladie concerne près de 10 % de la population mondiale. Pourtant, aucun médicament est reconnu efficace pour traiter cette pathologie !

L’ostéopathie n’est pas la solution miracle, mais propose de vraies solutions aux personnes qui souffrent de colopathie fonctionnelle.

Colopathie fonctionnelle, Syndrome du côlon irritable, Syndrome de l’intestin irritable

Le syndrome de l’intestin irritable est aussi connu sous le nom de Syndrome du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle. Il s’agit d’un trouble fonctionnel intestinal dans lequel on retrouve l’association d’une douleur abdominale et de troubles du transit (constipation ou diarrhée). Le diagnostic se fait selon un questionnaire évaluant l’intensité et la la fréquence des symptômes.

Parmi les facteurs favorisant les crises douloureuses, le stress tient une place majeure.

La particularité de cette pathologie réside en l’absence d’anomalie structurelle ou biochimique chez ces patients. La présence de signes de gravité (amaigrissement, symptômes nocturnes, antécédents familaux de cancers digestifs…) amène à effectuer des examens complémentaires à la recherche d’une pathologie organique.

Ce syndrome présente des conséquences majeures au niveau de l’impact sur le quotidien des patients (altération significative de la qualité de vie, dans les activités quotidiennes, relations sociales, habitudes alimentaires et vie professionnelle) ainsi qu’en matière de santé publique (consultations médicales, examens, prescriptions médicamenteuses et arrêts de travail), d’autant plus que la prévalence est élevée (11.2% de la population, avec une prédominance féminine).

Au niveau des mécanismes de la maladie, les structures du tube digestif ne présentent aucune lésion. Les symptômes  s’expliquent par des anomalies neurologiques, dans la transmission du message nerveux entre le système nerveux central (cerveau et moelle épinière) et le système nerveux interne au tube digestif. Cela comprend une augmentation de la sensibilité, donc augmentation de la perception de douleur, et des anomalies motrices à type d’ondes de contraction péristaltique plus fréquentes et plus intenses que la normale. Ces perturbations ont pour conséquences des crises douloureuses accompagnées d’accélération (diarrhée) ou ralentissement (constipation) du transit.

Ne confondez pas la colopathie fonctionnelle avec les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Lisez notre article sur la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique pour en savoir plus.

 

 

intestin-irritable

 

Quels sont les traitements ?

Compte tenu de la complexité des mécanismes de la pathologie, le traitement actuel vise principalement à soulager les plaintes du patient et à améliorer son bien-être global.

Les principaux traitements médicamenteux administrés comprennent des antispasmodiques, des laxatifs pour les formes constipées, des médicaments agissant sur l’axe cerveau-intestin (antidépresseurs), des médicaments agissant sur l’écosystème intestinal (antibiotiques et probiotiques). Des alternatives à la médecine allopathique peuvent être proposés, telles que la phytothérapie et l’aromathérapie

Aucun régime alimentaire n’est prescrit, mais il existe des recommandations hygiénodiététiques dans la prise en charge du SII : manger à des heures régulières, bien mastiquer,avoir une activité physique régulière…

Etant donnée l’influence majeure du stress dans cette maladie, il est important de diminuer au maximum les situations d’anxiété, ainsi que d’entretenir un environnement de confiance avec les thérapeutes. L’hypnose, la psychothérapie et la sophrologie permettent de travailler sur ce facteur stress.

Pourquoi envisager un accompagnement avec un ostéopathe ?

De nombreuses études ont montré l’efficacité d’un traitement ostéopathique dans la diminution des symptômes de la colopathie fonctionnelle.

La prise en charge de ces patients en ostéopathie dans un suivi régulier permet une amélioration de leur confort.

Par ailleurs l’ostéopathie propose un travail adapté à chaque patient, en fonction de ses particularités. L’accompagnement ostéopathique offre la possibilité de diminuer les symptômes, sans souffrir de quelconques effets secondaires, comme cela peut être le cas pour les traitements symptomatiques médicamenteux.

Comment peut agir l’ostéopathe sur cette pathologie ?

Comme dans chaque séance d’ostéopathie, la prise en charge du patient se fait de façon globale : l’ostéopathe travaille de façon à rétablir un certain équilibre dans le corps, afin d’optimiser le fonctionnement de l’organisme.

Dans le cadre de cette pathologie, l’objectif est plus précisément de travailler à diminuer les tensions locales et à distance qui peuvent accentuer les douleurs et troubles du transit. D’autre part, les mécanismes de la maladie mettent en jeu une perturbation des communications nerveuses entre le système nerveux central et les structures intestinales. Il est donc important de faire un travail d’équilibration autour des éléments qui assurent cette transmission nerveuse.

Les résultats positifs de la prise en charge ostéopathique des patients souffrant de colopathie fonctionnelle sont très encourageants et nous montrent que le champ d’action de l’ostéopathie s’étend au-delà des douleurs musculo-squelettiques et peut apporter un véritable confort dans certaines pathologies.

Lisez notre article pour en savoir plus sur l’action de l’ostéopathie concernant les troubles digestifs.

Vous souffrez de colopathie fonctionnelle ? Parlez nous-en (laissez un commentaire ci-dessous), nos ostéopathes vous apportent leurs conseils.

 

Author Info
Mathilde MAZAKA

Mathilde MAZAKA

Je suis ostéopathe à Aix en Provence et je vous propose une série d’article sur les champs d’action de l’ostéopathie. Bonne lecture !

Pas de commentaires

Poster un commentaire