course escaliers tour

 

Courir dans les escaliers, on l’a tous fait : dans le métro quand l’escalator est bondé, au collège pour faire la course avec le copain, dans mon immeuble quand l’ascenseur est en panne, les marches du cinéma quand je suis en retard, etc.
Et si vous en faisiez une pratique à part entière ? Tentez l’experience !

 

 

Une pratique en plein développement

Comme souvent, cette tendance arrive en force des Etats-Unis où ils organisent chaque année une grande course dans les 86 étages de l’Empire State Building depuis 1976 !tour eiffel course

Que ce soit pour des courses ou bien en simple entraînement, grimper les escaliers permet de développer de nombreuses capacités physiques. En en plus, de manière accessible dans notre vie urbaine ! Vous ferez bien une petite séance entre midi et deux dans votre immeuble de travail ? Plus d’excuse du « c’est trop loin…

En France, on commence à fouler les escaliers des plus grand tours aussi ; la course Vertigo propose entre autre une épreuve dans la tout First de la Défense à Paris. Et ça arrive en province ! Pour la première fois, la course Vertigo se pose à Lyon, à la tour Oxygène, ce 18 octobre 2015.

REFLEX OSTEO prendra  l’oxygène avec les participants, en proposant l’intervention de plusieurs ostéopathes tout au long de l’évènement. Et ils vont avoir du travail les ostéos, car cet effort n’est pas anodin pour votre organisme qui sera sollicité à l’extrême.

Zoom sur votre organisme durant l’effort

Si de nombreux entraineurs reconnus préconisent la course dans les escaliers, c’est qu’elle se découvre d’un apport formidable pour toute préparation physique.

Courir dans les escaliers permet d’effectuer un travail d’endurance comme lors d’une s’élance de course à pied classique, mais permet en plus de réaliser un gros renforcement musculaire.

Les quadriceps : il faut monter haut les cuisse, supporter et stabiliser son poids sur la marche, et engager la propulsion.

Les mollets : on pousse sur l’avant pied pour se propulser et « rebondir » sur les marches.

La voûte plantaire : une voûte tonique permettra un appui stable et solide permettant une bonne reprise d’appui.

Le coeur : c’est un des efforts les plus exigeants qui existe ; la pompe cardiaque va travailler à plein régime pour aller irriguer les nombreux groupes musculaires sollicités.

Les bras : mine de rien, ils vont vous faire gagner beaucoup de temps si vous utilisez la rampe. Ils vont vous permettre de gagner en stabilité, voir en propulsion si vous parvenez à trouver de bonnes prises.

Le bassin : il va être hypersollicité, de part l’activité des membres inférieurs, mais également du haut du corps ; il va être soumis à des efforts de torsion importants.

Contrairement à la foulée classique lorsque vous faites votre footing, vous allez être obligé de vous caler sur les marches. Cette contrainte exige une vraie technicité pour être performant, avec un entraînement bien spécifique dans les escaliers.

 

Quelques conseils à avoir en tête avant le départ

– Hydratez vous bien avant, prenez 15 minutes avant la course un fruit frais ou des fruits secs.

– Un bon échauffement est indispensable. N’oubliez pas le bassin, les bras, et la colonne vertébrale.

– Synchronisez bien les membres supérieurs et les membres inférieurs.

– Régulez votre effort de manière à ne pas se mettre trop vite dans le rouge.

– Restez bien tonique sur vos appuis.

– N’hésitez pas pas à utiliser les bras et mains pour gagner du temps.

 

A vous de jouer !

 

Notre équipe d’ostéopathes se tiens à votre disposition, bon courage à tous !

 

 

 

 

Author Info

REFLEX OSTEO

N’hésitez pas à réagir à cet article en laissant vos commentaires ci dessous, nous vous y répondrons avec plaisir. Nous sommes 470 ostéopathes sur l’ensemble du territoire français membres du réseau REFLEX OSTEO, nous répondrons avec plaisir à vos questions !

Commentaires ( 2 )

  • Mathieu

    Merci pour ces bons conseils, allez il n’y a plus qu’ à grimpe en haut !!!!

  • Commencer par prendre l’habitude de monter les étages sans prendre d’ascenseur est déjà un bon début (même sans courir !)

Poster un commentaire