FIV-ostéopathie-Fecondation-In-Vitro-ostéopathe-Toulouse-Youri-Bertucch

Fécondation In Vitro (FIV) et ostéopathie

 

L’infertilité

L’infertilité est un problème de plus en plus courant, et qui reste pourtant trop souvent tabou. Les causes de l’infertilité sont multiples, ce qui rend son traitement bien souvent complexe.

Nos sociétés modernes et la contraception rendent les femmes plus libres de choisir le bon moment pour elles d’avoir leur enfant, retardant l’âge moyen des femmes accouchant de leur premier enfant. Si la fertilité diminue avec l’âge, ce n’est pas la seule raison à cette diminution de la fertilité.

L’endométriose, l’atteinte des trompes de Fallope, les maladies chroniques (diabètes, cancers, maladies thyroïdiennes, asthme, dépression), et la surconsommation médicamenteuse sont autant de facteurs d’aggravation de cette infertilité.

De manière plus générale, le stress et notre environnement de plus en plus toxique perturbent notre bon métabolisme, notre fonctionnement général, et donc aussi le bon fonctionnement du système reproducteur (chez l’homme comme chez la femme).

Jusqu’à présent, deux solutions principales sont proposées par les médecins :

  • la solution chirurgicale et médicamenteuse
  • la solution des techniques de laboratoire : la FIV (fécondation in vitro) est bien sûr la plus connue. Elle tente de recréer en laboratoire les étapes de la fécondation naturelle, dans un milieu pourtant artificiel.

L’ostéopathie pour traiter l’infertilité

Comme nous l’évoquons dans notre article sur l’interêt de l‘ostéopathie pour traiter l’infertilité, l’ostéopathie trouve toute sa place dans la prise en charge thérapeutique de votre infertilité.

L’ostéopathie est aujourd’hui plébiscitée par un large public qui se rend bien compte des limites d’une médecine qui se réfugie bien souvent sur une consommation médicamenteuse.

L’ostéopathie ne prétend pas non plus se substituer systématiquement à la médecine traditionnelle !

Dans le cas d’un protocole de Fécondation in Vitro, l’ostéopathie permet par exemple d’optimiser le chances de réussite de la fécondation.

Comment l’ostéopathe s’y prend-il ?

Pour comprend l’action de l’ostéopathie, il faut déjà comprendre que votre système gynécologique (trompes, utérus, ovaires…) peut fonctionner plus ou moins bien, sans forcément être malade, ou pathologique.

Il peut juste dysfonctionner : on peut parler d’hypofonctionnement (baisse de la fonction). Et il existe de bien nombreuses raisons pour que votre système gynécologique soit perturbé dans sa fonction !

Les tensions viscerales, cicatricielles, ligamentaires autour des organes reproducteurs peuvent par exemple empêcher un bon apport sanguin nutritif et de fait diminuer sa fonction.

Les évènements traumatiques, physiques ou psychologiques peuvent influencer la fonction gynécologique.

Le stress, votre alimentation, votre activité physique jouent bien sûr également un rôle important.

Pour autant, vous n’êtes pas malade au sens médical. L’ostéopathe lui pourra cependant repérer les tensions grâce à des tests palpatoires et permettre de retrouver une meilleur mobilité et vascularisation. Au final, l’objectif est de permettre une meilleure fonction de votre fonction reproductrice induisant une meilleure chance de nidation dans l’endomètre, sur la paroi arrière de votre utérus. Si l’endomètre est de qualité, il sera suffisamment épaissi, vascularisé, et de nouveaux capillaires sanguins vont apparaitre au moment de la nidation. Le placenta va commencer à se former.

L’ostéopathe pourra utiliser des techniques viscerales, crâniennes ou structurelles en fonction des résultats aux tests qu’il réalisera.

 

A quel moment consulter l’ostéopathe ?

 

Votre ostéopathe pourra vous guider sur le suivi à effectuer ensemble, en essayant de travailler de manière synchronisée à votre planning du protocole de Fécondation In Vitro (FIV).

La première semaine qui suit les règles semble être la meilleure période pour effectuer votre consultation d’ostéopathie, même s’il n’y a pas de règle précise en la matière. Cette période est davantage propice car il n’y a encore que peu d’imprégnation hormonale.

 

Les conseils de l’ostéopathe

Pendant les deux semaines après la Fécondation In Vitro (FIV), évitez :

  • le café, le tabac
  • les activités trop « sportives » telles que l’équitation, la gym, le footing, la natation, le ménage…
  • le soleil, le sauna, les bains trop chauds (jacuzzi…)
  • les rapports sexuels

Essayez de vous détendre au maximum et de chasser toues les pensées négatives.

Vous pouvez faire de l’acupuncture en complément de l’ostéopathie.

 

L’ostéopathie, infertilité et questions

Author Info
Simon Plinet

Simon Plinet

Ostéopathe D.O. à Lyon et membre fondateur de la structure nationale de permanence ostéopathique REFLEX OSTEO, je vous propose d'échanger autour de l'ostéopathie. Patients, ostéopathes, ou simples curieux, soyez les bienvenus à cet échange !

Commentaires ( 4 )

  • LL

    Bonjour,
    je recherche un ostéopathe pour m’accompagner dans mon parcours FIV dans la région lilloise. Pouvez-vous m’indiquer le nom d’un confrère spécialisé dans ce domaine, car j’ai déjà été reçue par un praticien acupuncteur-osteo mais il n’était pas vraiment au courant du protocole de pma…?
    Merci d’avance.

    • REFLEX OSTEO

      Bonjour,

      Si votre problème persiste, n’hésitez pas à contacter la permanence (0 805 696 757) qui trouvera pour vous un ostéopathe spécialisé dans le traitement de vos maux, proche de chez vous et selon vos disponibilités.

      Bonne journée.

  • Bellicot

    Bonjour.
    Est il déconseillé d’aller à une séance d’ostheopathie dans les jours qui suivent une insemination?

    • Romain LESPINASSE

      Bonjour,
      Vous pouvez consulter un ostéopathe après l’insémination, il devra travailler en technique douce les premières semaines.
      Ce qui est généralement conseillé c’est de faire une séance bilan avant l’insémination pour vérifier le système gynécologue et la mobilité du bassin…

Poster un commentaire

Effectuez cette addition *