Grossesse et mal de dos REFLEX OSTEO ostéopathie

Grossesse et mal de dos

Lombalgie, sciatique, douleur intercostale…

La grossesse peut être rythmée par ces douleurs, du fait d’un changement physiologique et postural important.

Pourtant, quelques mesures préventives peuvent être efficace pour les diminuer. 

Surveillez votre poids, mais profitez de votre grossesse

En premier lieu, contrôlez votre poids.
La bonne règle est d’accepter de grossir d’un seul kilogramme par mois, avec une tolérance de 1kg. Il est donc possible en fin de grossesse d’avoir pris 10kg.
Une loi mécanique de bras de levier, nous précise que ces 10 kg vont correspondre à une surcharge de 40kg sur les vertèbres lombaires et le bassin. C’est déjà beaucoup. Imaginez ce que cela donne lorsque survient une augmentation de 15 à 20kg !
Une limitation dans les excès alimentaires prévient les lombalgies et les fameuses » sciatiques » dites de grossesse dues aussi à l’hyperlordose lombaire, plus communément appelée cambrure.

Portez le poids de façon réfléchie

Pour éviter d’accentuer ces phénomènes d’hyperpression au niveau lombaire, méfiez vous des ports de charges et surtout des mouvements de rotations qui sont irritant pour vos disques inter vertébraux lombaires.
Ces rotations à éviter sont en fait tous les mouvements  que le tronc va effectuer lorsque vos jambes restent fixes avec le bassin maintenu en rotation vers l’avant par le poids de l’enfant.
Dans ce cas-là, on demande aux facettes articulaires des vertèbres d’effectuer des mouvements qu’elles n’acceptent pas en temps normal. Les disques intervertébraux se trouvent alors cisaillés. En réponse de protection les muscles vont se contracter, se crisper et engendrer un verrouillage de la zone vertébrale souvent point de départ de raideurs, douleurs et parfois de sciatalgie.

Modifiez votre approche du poids

Pour mieux faire il faut utiliser votre corps entier pour effectuer les mouvements.
En rotation, il faut penser à tourner depuis les épaules jusqu’au lombaire et continuer le mouvement en tournant le bassin en pivotant sur sa jambe d’appui.

Plus facile à dire qu’à faire vous allez me dire !
Oui, mais il vaut mieux effectuer au moins 70% de ce conseil que de continuer à faire souffrir vos lombaires et le reste de votre corps sur chaque mouvement. Tout est question d’habitude. Plus vous penserez à ce conseil, et plus vous vous rectifierez et vous approcherez d’un mouvement qui respectera votre corps.

Consultez un ostéopathe durant votre grossesse

Malgré ces quelques conseils, il se peut que cela ne suffise pas pour soulager votre douleur.
Je vous encouragerai alors à consulter un ostéopathe qui sera à même de déceler la cause de vos douleurs en rééquilibrant peut être le sacrum, le bassin et la charnière dorsolombaire….
Un suivi régulier durant la grossesse vous permettra de prévenir et de guérir les petits désagréments d’un changement brusque du corps qui peut créer quelques tensions et déclencher diverses douleurs.
Je vous conseille vivement d’effectuer au minimum une consultation par trimestre, et une consultation en toute fin de grossesse pour vérifier la souplesse du bassin. Une dernière séance après votre grossesse peut vous permettre de rééquilibrer votre corps.

 

Attention ! Ces douleurs, même si elles sont très pénibles ne permettent pas la prise de médicaments anti-inflammatoire et antidouleurs souvent toxiques pour le fœtus. Pour plus de renseignement consultez votre médecin traitant.
 
Author Info
Yohann RODRIGUEZ

Yohann RODRIGUEZ

Membre de l'équipe d'ostéopathes REFLEX OSTEO sur Bordeaux, éduquer le patient et illustrer les mécanismes du traitement ostéo pour une meilleure compréhension de la santé font partie intégrante de ma pratique en cabinet. C'est avec plaisir que j'échangerais avec vous !

Pas de commentaires

Poster un commentaire