Les pleurs de bébé sont parfois difficiles à comprendre, le reflux gastro-oesophagien est souvent une de leurs causes

En tant que jeune parent, il peut être difficile de s’y retrouver et de savoir qui et quand consulter si son bébé régurgite.

Pas de panique, on vous explique tout !

Vous retrouverez dans cet article la définition du reflux gastro-oesophagien, les symptômes, les traitements possibles et la réponse que peut apporter votre ostéopathe aux régurgitations de votre bébé.

 

Qu’est-ce qu’un reflux gastro-oesophagien du bébé ?

Le reflux gastro-oesophagien du bébé, de la même manière que chez l’adulte, est une remontée passive du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Il faut bien le différencier des vomissements qui, contrairement au RGO, demandent un effort d’expulsion.

Le reflux gastro-oesophagien (RGO) chez le bébé peut être classifié en deux catégories :

  • Le RGO simple aussi appelé régurgitations,
  • Le RGO compliqué.

 

Le RGO simple ou régurgitations

Les régurgitations sont fréquentes juste après la tétée chez les bébés dans leurs premiers mois de vie. Très peu d’entre eux sont épargnés puisque 2/3 des nourrissons de moins de 4 mois régurgitent.

Pourquoi un nombre si important ? Parce que le système digestif des bébés est immature. En effet le sphincter inférieur de l’œsophage ne fait pas bien son travail et ne se contracte pas bien quand l’estomac est plein, ce qui permet la remontée des aliments.

Aussi, l’alimentation des bébés est liquide ce qui facilite le passage du sphincter inférieur de l’œsophage.

Pas d’inquiétude, la plupart de ces régurgitations disparaissent d’elles-mêmes vers l’âge de 12 mois, quand le sphincter devient fonctionnel.

 

Le RGO compliqué

Oui, mais alors, quand faut-il s’inquiéter si mon bébé régurgite ?

Vous pouvez consulter si ses régurgitations s’accompagnent de symptômes. En effet, l’acidité des régurgitations qui remontent dans l’œsophage provoque une inflammation de la muqueuse de l’œsophage ou oesophagite qui peut créer des symptômes gênants.

Pour vous aider à vous y retrouver, voici une petite liste des symptômes dont peut souffrir votre bébé, qui peuvent motiver une consultation chez un médecin ou un ostéopathe :

  • Votre bébé refuse de s’alimenter, et pleure durant les repas ;
  • S’il perd du poids ;
  • Si votre bébé régurgite à tout moment de la journée, notamment à distance des repas ;
  • Si votre bébé a très souvent des troubles ORL comme :
    • Une toux trachéale nocturne ;
    • Une rhino-pharyngite et/ou une bronchite récidivante avec sinusites ;
    • Une otite récidivante aiguë.
Un bébé qui pleure au moment du repas est souvent signe de douleurs liées à la digestion, donc de RGO

 

Comment traiter un reflux gastro-oesophagien ?

Première chose importante : si votre bébé présente les symptômes décrits dans la section précédente, allez consulter votre pédiatre. Il pourra vous rassurer dans un premier temps et prescrire à votre petit bout des examens complémentaires s’il le juge nécessaire pour visualiser l’état de l’estomac et de l’œsophage de votre bébé. Il pourra aussi lui prescrire des médicaments visant à réduire l’acidité de son estomac, ce qui rendra les régurgitations moins douloureuses.

De plus, plusieurs règles hygiénodiététiques permettent facilement de réduire les reflux de votre bébé. En voici quelques-unes que vous pouvez appliquer vous-même et qui aideront votre petit bout :

  • Pensez à fractionner les repas de votre bébé. Donnez davantage de biberons, chacun avec moins de volume ce qui va diminuer le risque de régurgitations ;
  • Ne le manipulez pas trop après la tétée et essayez de le garder redressé pendant au moins une demi-heure après le biberon ;
  • Donnez-lui un lait épaissi anti régurgitations, prescrit par votre pédiatre : ainsi le lait remonte moins facilement dans l’œsophage ;
  • Ne fumez pas dans la maison. En effet le tabagisme passif relaxe le sphincter inférieur de l’œsophage et irrite la muqueuse de l’œsophage ;
  • Ne serrez pas trop sa couche, sinon la pression dans l’abdomen est augmentée, ce qui favorise les reflux gastro-œsophagien du bébé.

 

Quelle peut être la contribution de l’ostéopathe quand mon bébé régurgite ?

Un ostéopathe pour bébé utilise essentiellement des techniques très douces qui s’apparentent à de très légères pressions. La séance d’ostéopathie pédiatrique est une séance globale dans laquelle l’ostéopathe va effectuer un bilan général du corps de votre bébé afin de déterminer les différentes zones de tension.

La prise en charge d’un reflux gastro-œsophagien du bébé va s’appuyer sur deux axes principaux : une prise en charge viscérale globale et axée sur l’estomac de votre bébé, et une prise en charge crânienne.

 

Prise en charge viscérale

Votre ostéopathe va relâcher les tensions au niveau de l’estomac de votre bébé en appuyant doucement sur son ventre. Cela risque de le gêner un petit peu sur le moment, mais le relâchement arrivant ensuite lui fera beaucoup de bien.

Une prise en charge viscérale globale associée permettra d’offrir un confort digestif à votre bébé et de réduire les pressions abdominales en partie responsables du reflux gastro-œsophagien du bébé.

 

Prise en charge crânienne

le reflux gastro-oesophagien touche de nombreux nouveaux-nés

L’ostéopathe ne regardera pas seulement le ventre de votre bébé, mais effectuera aussi un travail crânien. Pourquoi ? Pour libérer le nerf vague à la base du crâne. Explications :

Le nerf vague est un long nerf pair qui permet entre autres l’innervation de l’estomac. Il naît au niveau du bulbe rachidien, il passe dans le foramen jugulaire (petit trou entre deux os de la base du crâne : l’occiput et le temporal) il descend dans la cage thoracique le long de l’œsophage et il se termine au niveau de l’estomac.

Lors de la naissance, le crâne de votre bébé est mis à rude épreuve à cause du passage dans le bassin de la maman. Souvent, le crâne est un peu déformé, ce qui est sans gravité, mais qui peut comprimer le foramen jugulaire et donc le nerf vague.

Grâce à des techniques douces, l’ostéopathe pourra libérer le foramen jugulaire ce qui aura pour effet de « décomprimer » le nerf vague, ce qui permettra aux informations nerveuses de cheminer correctement le long du nerf. Par cette méthode associée à la prise en charge viscérale, l’estomac retrouvera un meilleur fonctionnement, ce qui aidera votre bébé avec ses reflux.

Il faut se rendre compte qu’ici deux axes principaux ont été décrits, mais que votre ostéopathe s’adaptera aux différentes tensions de votre bébé. Si d’autres tensions sont présentes, votre ostéopathe les prendra en charge toujours en utilisant la méthode douce afin de soulager au mieux votre enfant.

 

le RGO est a traiter impérativement chez le nouveau-né, il peut avoir de lourdes conséquences

 

Author Info
Alexia Ayral

Alexia Ayral

Ostéopathe D.O exerçant à Toulouse et Colomiers (31), certifiée de l’European School of Osteopathy de Maidstone (GB). Passionnée par mon métier, je propose une prise en charge ostéopathique adaptée à tous types de patients, du bébé au sénior. Également cavalière de haut niveau, je propose des traitements ostéopathiques spécifiques aux cavaliers.

Pas de commentaires

Poster un commentaire