le toucher au service du bien être

Si l’ostéopathie prend aujourd’hui sa place durant le temps de la grossesse, elle est encore souvent oubliée post accouchement. Elle apporte portant un confort de vie et de récupération post-partum essentiel au bien-être des jeunes parents.

L’idée est de prendre soin de soi pour pouvoir prendre soin de son nouveau-né. Retrouver la forme après un accouchement passe souvent au second plan, bien que capital. On pense que le manque de sommeil suffit à justifier un état de fatigue, certes normal, mais en grande partie récupérable plus rapidement. Durant la grossesse, le corps a supporté des changements spectaculaires, physiques et hormonaux, en un temps record.

Après l’accouchement, les changements sont encore plus brutaux : le corps perd un poids conséquent d’un seul coup, les hormones chutent de manière vertigineuse, le tout provoquant douleurs, blocages et dérèglements en tous genres. Une étude américaine de juillet 2016 met en évidence les bienfaits d’une séance d’ostéopathie dans les jours qui suivent l’accouchement (voie basse ou césarienne) : sur les 59 femmes interrogées, les maux de dos étaient 30 % moins intenses, les maux de ventre avaient diminué de 17 % et les douleurs intimes, de 10 % environ. A minima, les muscles et ligaments sont moins toniques et l’utérus doit reprendre sa taille initiale.

Au niveau structurel, l’ostéopathie permet de retrouver une bonne mobilité du bassin, des lombaires, des hanches et du coccyx, ainsi que du système viscéral. Des douleurs qui peuvent atteindre des niveaux cardio-respiratoire, digestif ou uro-génital. La plupart des femmes consultent après leur accouchement pour des douleurs lombaires, des troubles digestifs, des maux de tête ou des douleurs pelviennes. L’ostéopathe peut aller bien plus loin dans la résolution de ces débalancements post-partum. Et cela marche pour le papa aussi !

Petit tour d’horizon des maux qui guettent tous nouveaux parents dans les premiers mois, et pourquoi il est judicieux d’y remédier !

 

Ostéopathie et troubles du sommeil

Une séance d'ostéopathie juste après un accouchement diminue considérablement les conséquences physiques et morales d'un accouchement

On ne vous le souhaite pas, mais il est possible que ce point intéresse toute la nouvelle famille ! Difficile de retrouver un sommeil serein lorsque l’on devient responsable d’une vie humaine ! Et, pour les nouveau-nés, il faut apprendre à trouver un rythme de sommeil constant, voire un sommeil de qualité. De nombreux nouveau-nés dorment la journée et connaissent leurs principales phases d’éveil la nuit ; vers un mois et demi commencent les pleurs du soir liés au coucher du soleil ; lorsqu’ils grandissent, ils revivent les sensations de leur journée, si la journée a été dense, l’endormissement sera d’autant plus compliqué…

L’ostéopathie à beaucoup à apporter ici, à toute la famille ! Les jeunes parents chez qui anxiété, blocages structurels, crispations musculaires peuvent nuire à la qualité de leur sommeil. Chez le nouveau-né, pour qui il est reconnu qu’une séance d’ostéopathie peut grandement aider bébé à trouver des nuits calmes. Lui aussi a subi des difficultés de l’accouchement, peut souffrir de blocages notamment au niveau de la nuque, de douleurs digestives qui l’empêchent d’entrer dans son sommeil… De nombreuses perturbations que l’ostéopathie aide à contrebalancer.

 

Ostéopathie et douleurs dorsales

Depuis les trapèzes jusqu’au “bas du dos“, de nombreuses zones du dos sont soumises à rude épreuve. Portage et fatigue pèsent tous les deux sur ces grands muscles qui entourent nos cervicales et correspondent au haut du dos. Ils se mettent généralement à brûler et vont petit à petit atteindre tout le reste du dos.

La fameuse barre du milieu du dos : à force de crispation avec un tout petit qui s’endort enfin dans les bras et que l’on ne veut surtout pas réveiller… Les lombaires enfin sont très fréquemment atteintes. Durant la grossesse, elles ont du supporter une grande partie de la charge supplémentaire, l’accouchement les a bien fait bosser et les positions d’allaitement, portage ne sont pas pour leur plaire non plus ! Des douleurs que connaît également le jeune père, pour lui aussi être fatigué et porter bébé. Une séance d’ostéopathie vous soulagera très rapidement et améliorera votre confort de vie de manière conséquente !

 

Ostéopathie et cicatrisation

Moins connu, votre ostéopathe peut également intervenir sur les suites d’une intervention (épisiotomie, césarienne), en travaillant à la cicatrisation et soulageant les éventuelles douleurs résiduelles. Les adhérences cicatricielles sont fréquentes et des plus gênantes, responsables d’une douleur constante ponctuée de piquées parfois très douloureuses, voire handicapantes. Au-delà des sensations, les manipulations ostéopathiques pourront également améliorer l’élasticité de la cicatrice, et donc son aspect.

 

Ostéopathie et allaitement

Les désagréments des nourrissons, qui impactent leurs nuits et celles de leurs parents, sont parfaitement traitables par l'ostéopathie

En cas de lactation non suffisante, l’ostéopathie est l’un des recours préconisés. Le mieux est de vous tourner vers une sage femme spécialisée en lactation ou une conseillère d’un centre du type de la leche league, qui saura vous orienter vers la méthode la plus adaptée. De manière générale, lorsque vous allaitez votre bébé, les positions de l’allaitement entraînent immanquablement des crispations musculaires, donc des douleurs que l’ostéopathie saura éliminer. Pour un allaitement plus serein.

 

Ostéopathie et lombalgies ou sciatiques

En fin de grossesse vous avez certainement ressenti ce pic de douleur dans le bas du dos ou dans la fesse, qui est progressivement devenu une douleur lancinante, voire paralysante dans les pires cas. Vous n’avez pas pris le temps de la traiter, ou pas osé vous faire manipuler si proche du terme. Les lombalgies tout comme les sciatiques sont monnaie courante pour les femmes enceintes. L’accouchement peut soulager la pression, de ce fait la douleur (le poids étant en grande partie responsable), mais ne pas totalement vous libérer de son emprise : une seule solution efficace, l’ostéopathie !

 

Ostéopathie et troubles du transit intestinal et du système urinaire

Vous avez peut-être déjà testé les bienfaits de l’ostéopathie sur les nausées matinales en début de grossesse, voire les remontées acides. Vous êtes potentiellement sujettes à des désordres digestifs depuis votre accouchement. C’est tout à fait normal. Physiquement, les viscères ont été relégués où elles trouvaient de la place durant la croissance de bébé. Post accouchement, les muscles sont plus lâches, les sensations moins vives. Si vous avez des points, le retour à la selle peut être un moment compliqué à appréhender.

Idem pour celles qui ont la joie de connaître l’apparition des hémorroïdes. En séance, l’ostéopathe remet tout en douceur de l’ordre dans vos organes. Vous pouvez également manquer de sensations au niveau de l’urètre, toutes les futures mamans ne sont pas sujettes aux incontinences urinaires, mais cela est fréquent. Le poids du bébé a fragilisé le plancher pelvien, les risques de fuites sont multipliés si l’accouchement a été long, instrumentalisé voire s’il a nécessité une intervention chirurgicale, si le bébé était en siège… De nombreux cas donc, qui seront réglés (sauf complications plus importantes) avec une rééducation du périnée que l’ostéopathie pourra renforcer si les séances prescrites ne s’avèrent pas suffisantes.

 

Ostéopathie et fatigue générale, irritabilité, anxiété, céphalées

La première entraîne généralement les autres. La soulager réduira mécaniquement les effets des autres ! Le point de départ peut être une dépression post-partum plus ou moins importante. La chute brutale des hormones dans le corps est en grande partie responsable de cette fatigue psychique latente. Entretenus par la fatigue physique de l’accouchement et des premiers mois, se met en place un cercle vicieux difficile à dépasser seul(e), d’autant que je jeune papa est lui aussi impacté par cet effet yo-yo. Il est sujet à une fatigue physique qui peut jouer sur le moral, il en est moins apte à seconder efficacement la jeune maman. En soulageant les points de tensions dans le corps, et par là la fatigue physique, la fatigue psychique sera largement améliorée. Le cercle vertueux est enclenché.

L'ostéopathie juste après u accouchement augmente considérablement la vitesse de récupération des jeunes mamans

La joie d’être parent est là et évidente. Les difficultés de l’accouchement et des premiers mois sont moins connues, beaucoup de jeunes parents se retrouvent pris dans un tourbillon d’émotions contraires, entre bonheur et épuisement. Une partie est évitable, en prenant soin de soi le plus rapidement possible, autant le faire !

 

Author Info
marie Gouttenoire

marie Gouttenoire

Chaque premier mercredi, retrouvez ma modeste contribution de jeune maman / conjointe / femme active / amie / patiente… Qui réfléchit (plus ou moins) sur le petit monde qui m’entoure.

Pas de commentaires

Poster un commentaire