L'ostéopathie peut soulager les symptômes de la névralgie du Trijumeau

Une douleur faciale très intense, que l’ostéopathie peut soulager

L’incidence de la névralgie trigéminale reste faible, avec environ cinq nouveaux cas par an pour 100.000 habitants. Elle touche principalement les personnes au-delà de 50 ans, et majoritairement au-delà de 70 ans. Caractérisée par une douleur intense, soudaine et courte, au niveau de la joue, vous souffrez peut-être d’une névralgie du trijumeau.

Il existe dans le corps deux grandes catégories de nerfs. On parle des nerfs rachidiens, qui émanent de la colonne vertébrale ou rachis, et des nerfs crâniens qui prennent leur origine au niveau du bulbe rachidien, dans le crâne. Les nerfs crâniens sont composés de douze paires de nerfs et le nerf trijumeau correspond à la cinquième de ces paires. On parle de nerf 5 ou V.

La névralgie du trijumeau est une douleur très intense au niveau de la joue

 

A quoi sert le nerf ?

  • Rôle sensitif : Le nerf trijumeau se sépare en 3 branches ophtalmique, maxillaire et mandibulaire et assure la sensibilité de la face selon 3 zones précises;
  • Rôle moteur : Le nerf trijumeau est aussi celui qui gère les muscles en lien avec la mastication et la déglutition.

 

Comment se manifeste la névralgie du trijumeau ?

La névralgie du trijumeau, aussi appelée « tic douloureux », est reconnue comme une des douleurs les plus intenses qui existent.

Elle survient par crises très fortes et paroxystiques, toujours localisées sur une moitié du visage uniquement. Ces crises ne durent que quelques secondes, sous forme de décharges électriques, de brûlures ou de contractions musculaires intenses, mais se répètent plusieurs fois dans la journée.

Entre chaque crise, aucun symptôme n’est ressenti par le patient.

Dans la majorité des cas, la branche du trijumeau concernée est la V2, ou maxillaire, avec des douleurs localisées sous l’œil, au niveau de l’aile nez ou de la lèvre supérieure. Le territoire secondairement atteint est le mandibulaire (V3) avec des douleurs principalement ressenties au niveau du menton et de la mâchoire inférieure. Les douleurs sur le territoire ophtalmique V1 (paupière supérieure, racine du nez) sont plus rares.

La névralgie du Triumeau est une pathologie des séniors, particulièrement après 70 ans

Les symptômes de la névralgie trigéminale peuvent survenir à n’importe quel moment, car ils sont déclenchés par l’intermédiaire de ce que l’on appelle des « zones gâchettes ». Une zone gâchette correspond à une partie du territoire innervée par le nerf trijumeau et qui serait en état d’hypersensibilité. Ainsi, en touchant simplement votre visage, en mangeant, en souriant ou même simplement en parlant, une de ces zones gâchettes peut être sollicitée et déclencher une crise névralgique.

Malheureusement, le fait que la douleur puisse être produite par des gestes du quotidien limite les conseils à donner aux patients étant donné qu’il n’y a pas de gestes en particulier à éviter.

 

Quels traitements pour la névralgie trigéminale ?

Les traitements les plus utilisés aujourd’hui restent la prescription de certains médicaments par les médecins et parfois même la chirurgie. Cependant, l’acte chirurgical comprend certains risques comme une perte partielle de sensibilité du visage et certains patients ont vu leurs douleurs revenir, plusieurs mois ou plusieurs années après leur opération. C’est pour cela que la chirurgie n’est conseillée qu’en dernier recours.

Le traitement ostéopathique a pour avantage d’être 100% naturel, doux et non invasif. Le concept ostéopathique repose sur le fait que la bonne mobilité d’une structure amènera sa bonne fonctionnalité. Ainsi, l’ostéopathe aura pour but de redonner sa mobilité au nerf trigéminal.

 

 

La prise en charge ostéopathique de la névralgie du Trijumeau

Un nerf, ça bouge ?

Le nerf en lui-même, peut être pas, mais les structures qui l’entourent et avec lesquelles il est en contact, elles, bougent.

Le traitement de cette névralgie pourra alors être organisé selon plusieurs axes :

  • Redonner leur mobilité aux os du crâne liés au passage du nerf trigéminale
  • Détendre les muscles innervés par ce nerf ou même juste à proximité de son passage.
  • Travailler sur les émergences au niveau du visage des trois branches de ce nerf.

De manière plus globale, à rendre une véritable aisance de mouvement aux tissus méningés qui tapissent l’intérieur de crâne et qui donne sans exception, passage à tous les nerfs crâniens, pouvant ainsi, si tension il y a, devenir des points de compression.

L'ostéopathie rend la mobilité aux muscles et structures entourant le nerf Trijumeau, limitant ainsi l'apparition des symptômes

Crédit photo couverture : Freepik

 

Author Info
Maxime Laurent

Maxime Laurent

Ostéopathe D.O. J’exerce à domicile dans la région sud de l’île de France. J’ai effectué plusieurs formations concernant la prise en charge du nourrisson et de la femme enceinte et ai également réalisé un travail de recherche sur le traitement des douleurs dues aux menstruations.
La pratique ostéopathique étant variée, elle me permet d’adapter mes techniques en fonction de chaque patient et de chaque motif de consultation.

Pas de commentaires

Poster un commentaire