Du début de grossesse à l'accouchement, seulement neuf mois et des changements morphologiques très importants !

Ostéopathie enceinte : avantages et précautions

Parmi les nombreux « mais tu es sûre que tu as le droit ? » que j’ai pu entendre enceinte, c’est posé la question de l’ostéopathie. Une seule réponse : oui. Pas de mais, pas de terme, pas de bémol, juste oui. Ce qui n’enlève rien au fait que la question de l' »ostéopathie enceinte » soit judicieuse.

Certains ostéopathes ne voudront pas vous manipuler arrivée au 8e mois, cela ne veut pas dire que l’ostéopathie est mauvaise durant les deux derniers mois de grossesse, simplement que votre ostéopathe ne veut pas le faire ! Ce qui n’est pas une critique, les manipulations ne sont pas les mêmes que pour une personne n’ayant pas un mini univers à l’intérieur d’elle même ! Tous les professionnels ne sont pas nécessairement formés ou n’ont simplement pas envie de le faire.

 

L’ostéopathie chez la femme enceinte

La manipulation est en effet adaptée : des mouvements doux sur les zones concernées, l’ostéopathe agit sur l’ensemble du corps de la femme enceinte, ré harmonisant le tout afin d’améliorer la mobilité des structures, la circulation au niveau des organes. Certaines manipulations sont évidemment proscrites, comme nous l’explique Anne-Claire Olivier, ostéopathe, un peu plus bas. Certains-es ostéopathes ce sont spécialisés-ées et ont particulièrement l’habitude de manipuler des futures mamans, le plus simple est de demander conseil à votre ostéopathe habituel. Si vous n’en avez pas, à votre médecin, votre gynécologue, votre pharmacien-ne, votre entourage !

La grossesse est très souvent une porte d’entrée vers l’ostéopathie. Beaucoup de maux et peu de solutions durant cette période, l’ostéopathie se révèle salvatrice pour soulager les inévitables tracasseries que subit notre corps. De nombreuses femmes (et leur conjoint-e par la même occasion !) découvrent alors cette spécialité.

Ne restez pas avec vos douleurs enceinte, l'ostéopathie aide à les soulager

L’ostéopathie enceinte : pour quels maux ?

Si certaines parties de votre corps sont déjà sensibles au quotidien, elles devraient largement se rappeler à votre bon souvenir une fois quelques kilos supplémentaires ! Je pense, dans le désordre, aux lombaires, aux trapèzes, les cervicales, le bassin, le nerf sciatique (si vous ne le connaissez pas, vous avez de fortes chances pour lé découvrir !), les maux de tête. La prise de poids, le changement soudain de posture, les changements hormonaux et physiologiques (comme l’afflux de sang et la modification de pression qui en résulte) vont mécaniquement apporter leur lot de réjouissance :

  • Les douleurs ligamentaires : à partir du 6e mois particulièrement, les ligaments commencent à s’étendre avant de devenir hyperlaxes, entraînant des douleurs plus ou moins intenses pouvant être assez (voire très !) handicapantes;
  • Les lombalgies : de douloureuse à paralysante, une lombalgie est un vrai fléau de la grossesse. Les douleurs irradient dans le bas du dos. Dans la famille des –ies nous avons également les dorsalgies et les cervicalgies, qui sont tout aussi agréables, simplement localisées ailleurs ! Au milieu du dos pour la première, en bas de la nuque pour la seconde.
  • Petite sœur de la lombalgie : la sciatique ! Le nerf sciatique se coince et la douleur est aiguë, paralysante, irradient du haut de la fesse et dans la jambe. Insomnies garanties !
  • Les insomnies justement : douleurs, mauvaises positions, difficultés à respirer, blocage au niveau du diaphragme, anxiété… Les causes sont nombreuses, la grande majorité traitable grâce à l’ostéopathie, qui va débloquer les zones de tensions.
  • Les problèmes de circulation : enceinte, votre quantité de sang augmente, la tension également, entraînant entre autres des douleurs au niveau des jambes, de la rétention d’eau et donc des gonflements. Désagréable au mieux, douloureux la plupart du temps. Votre ostéopathe ne va pas diminuer la quantité de sang, mais soulager les symptômes associés. Ce qui est grande victoire en soi !
  • Les reflux gastriques (RGO) : une autre joyeuseté de la grossesse. Toutes les femmes enceintes n’ont pas le privilège de les connaître, lorsqu’ils se manifestent on se demande sincèrement « pourquoi » ?! Là encore l’ostéopathie est une aide précieuse.

Conclusion : moins de douleurs, un meilleur sommeil, un bassin plus souple : on arrive à l’accouchement fraiche et dispo, facilitant le travail et la récupération post-partum ! C’est évidemment plus nuancé que cela dans la réalité, mais le fond est là. L’ostéopathie, sans être magique (elle ne fait pas le boulot à votre place non plus !), est une vraie aide durant la grossesse et post accouchement.

L'ostéopathie aide les femmes enceintes à soulager les douleurs quotidiennes

Questions à Anne-Claire Olivier, ostéopathe spécialisée

  • Existe-t-il des dangers à manipuler une femme enceinte ?

La prise en charge ostéopathique de la femme enceinte, par un ostéopathe formé dans ce domaine, ne présente pas plus de risques qu’une prise en charge classique. En effet l’ostéopathe adapte ses techniques à l’état de la patiente et peut sans danger traiter une femme enceinte tout au long de sa grossesse pour toute sorte de motifs de consultation.

 

  • Quelles manipulations sont à éviter et pourquoi ?

Les manipulations structurelles articulaires sur les lombaires ne sont généralement pas utilisées sur la femme en fin de grossesse, en effet à ce niveau se trouve une partie de l’innervation de l’utérus et une manipulation directe pourrait déclencher un signal nerveux et lui envoyer des informations contradictoires.

 

  • Comment se déroule une séance ?

La séance d’ostéopathie pendant la grossesse se déroule de la même manière qu’une séance classique : une anamnèse (nombreuses questions sur les antécédents cliniques, l’environnement, etc.), un bilan complet, des tests de mobilités statiques et dynamiques puis le traitement. Le traitement est adapté en fonction du schéma lésionnel retrouvé, il est accompagné de nombreux conseils pour que la patiente puisse conserver un schéma postural équilibré et limiter la récidive.

 

  • Quels résultats attendre ? (certains maux ont ils de meilleurs résultats avec l’ostéopathie que d’autres ?)

La prise en charge ostéopathique des douleurs ou inconforts liées à la grossesse donne de très bons résultats notamment sur les lombalgies ou dorsalgies, douleurs ligamentaires, RGO, douleurs digestives, troubles circulatoires des membres inférieurs, sciatalgie. Dans certains cas, comme par exemple une position en siège du bébé, un travail pluridisciplinaire avec de l’acupuncture peut d’autant plus améliorer les résultats. Dans d’autres cas il faudra une deuxième séance pour libérer totalement les structures et tissus, et ainsi soulager les maux de la grossesse.

 

  • Existe il des risques pour mon bébé ?

Non, l’ostéopathe lors de la consultation agit toujours sans contrainte ni pression sur le bébé, au contraire, l’objectif est très souvent de lui dégager un peu plus d’espace de liberté en redonnant de la mobilité aux structures voisines (bassin osseux, système digestif…) donc bien au contraire !

 

– Anne-Claire Olivier – Ostéopathe D.O

Author Info
marie Gouttenoire

marie Gouttenoire

Chaque premier mercredi, retrouvez ma modeste contribution de jeune maman / conjointe / femme active / amie / patiente... Qui réfléchit (plus ou moins) sur le petit monde qui m'entoure.

Pas de commentaires

Poster un commentaire