Et pour vous, c'est quoi l'ostéopathie ?

Une mini série de l’été pour savoir ce que représente l’ostéopathie chez les patients ! Aujourd’hui : Farid, père de famille de 51 ans.

 

Nous avons tenté de répondre à cette question en interrogeant trois personnes différentes qui nous ont donné leur avis sur le sujet.

L’ostéopathie est une technique de soins non conventionnelle, qui repose sur la manipulation manuelle. Reconnue seulement depuis 2007, cette pratique devient de plus en plus courante et s’adapte à tout type d’âge : nourrissons, enfants, adultes ou personnes âgées.

Néanmoins ce domaine peut être parfois appréhendé par certains. Alors pour que vous en sachiez un peu plus, nous avons demandé à Laure, Farid, et Solange de nous parler de leur rapport à l’ostéopathie.
D’âges, de situations et de lieux de vie différents, ils acceptent de nous livrer leurs expériences, leurs appréhensions et leurs besoins face à l’ostéopathie.

Aujourd’hui nous interrogeons Farid, un père de famille de 51 ans, domicilié à Thonon-les-Bains. Instituteur depuis maintenant 10 ans, il jongle entre ses élèves et ses deux filles, aujourd’hui âgées de 21 et 18 ans; Il a recours à un ostéopathe pour elles depuis leur plus jeune âge.

 

Farid : pour vous, qu’est-ce que l’ostéopathie ?

Quel serait votre définition du terme ostéopathe ?

Pour moi c’est une personne qui, par manipulation ou utilisation des énergies rééquilibre l’organisme.

 

Allez-vous chez l’ostéopathe ? A quelle fréquence ?

Oui, en moyenne 2 à 3 fois par an. J’y vais quand j’en ressens le besoin, je n’attends pas d’être « bloqué ».

 

Pour vous, est-ce une contrainte ou un plaisir ?

Je dirais que c’est une nécessité agréable (rires). Disons que j’en ressors avec une sensation de bien-être tout en étant soulagé des tensions apparues, alors ça ne peut qu’être agréable.

 

Comment avez-vous trouvé votre ostéopathe ?

Par des recommandations d’amis, par le bouche-à-oreille comme on dit !

 

Est-ce que vous trouvez les délais d’attentes trop long ?

Non j’arrive facilement à avoir un rendez-vous pour la semaine suivante.

 

Pensez-vous que ce domaine reste ouvert à tout le monde ?

Oui, mais il faut être sensibilisé à une autre médecine que celle plus traditionnelle. Je pense que les personnes qui s’engagent dans une démarche de soins homéopathiques, par exemple, sont plus à même de se tourner vers ce type de soin.

 

Revenons sur vous, vous sentez-vous gêné de vous retrouvez en sous- vêtements pendant les séances ?

Non, pas vraiment. C’est un professionnel, il se moque bien de quelle couleur est notre caleçon ! (rires)

 

Si vous deviez donner un adjectif à ce domaine ?

« Craquant » (rires), non je rigole, je dirais plutôt « relaxant ».

 

Author Info

REFLEX OSTEO

N'hésitez pas à réagir à cet article en laissant vos commentaires ci dessous, nous vous y répondrons avec plaisir. Nous sommes 470 ostéopathes sur l'ensemble du territoire français membres du réseau REFLEX OSTEO, nous répondrons avec plaisir à vos questions !

Pas de commentaires

Poster un commentaire