quand aller chez l'ostéopathe

« J’ai mal au dos,

 mais ça ira mieux la semaine prochaine je suis sûr…

Voilà que nous sommes la semaine suivante, et ça me fait toujours aussi mal. Bon je vais me bourrer de cachetons, me masser un peu et si ça ne va vraiment pas mieux, je vais peut-être bien me faire à l’idée d’aller chez mon osteo.

Nous sommes 3 jours plus tard, je n’en peux plus je suis au bout du rouleau, c’est de pire en pire. Allez j’appelle l’osteo, depuis 2 ans j’ai réussi à tenir sans lui mais là ça ne va vraiment plus ! »

Pourquoi ce n’est pas la meilleure démarche ?

 

1 – Parce que la prévention régulière permet souvent d’éviter l’apparition de vos douleurs.

L’ostéopathe vous conseille de réaliser une séance 2 à 3 fois par an minimum à titre préventif.

En effet, lorsque vous n’avez pas de douleur particulière, l’ostéopathe va observer votre posture et effectuer un bilan complet permettant de repérer d’éventuelles tensions.

Et ce sont ces tensions qui, si elles ne sont pas traitées, pourront vous occasionner des douleurs handicapantes par la suite.

 

2 – Parce que votre ostéopathe est certes un héros 🙂 mais peut-être pas un super héros :/

L’ostéopathie en urgence permet d’accélérer votre récupération et de souvent retrouver un bon confort de vie. L’ostéopathe utilisera pour cela des techniques adaptées à votre état en phase aiguë (par exemple techniques tissulaires, craniennes etc…).

L’ostéopathe n’est cependant pas un magicien, et plus vous attendez pour le voir, plus il est compliqué d’obtenir de bons résultats !

 

4 – Les anti inflammatoires ne sont pas à prendre en première intention

Ne prenez pas des anti inflammatoires sans réfléchir par réflexe ; il doivent être prescrits par un médecin ou bien si vous en avez déjà chez vous, vérifiez bien qu’il n’existe pas de contre indications en rapport avec votre situation (grossesse, troubles digestifs, autre traitement associé etc…).

Les anti inflammatoires ne sont pas à manger comme des bonbons, réservez-les aux situations critiques (douleur insomniante, qui ne cède pas etc…).

 

5- Parce que vous avez retardé votre temps de guérison !

En effet, en retardant le plus possible la séance d’ostéopathie, vous avez laissé s’installer la douleur, les contraintes mécaniques, et vous avez du prendre de mauvaises positions depuis. Tout cela a contribué au développement de l’inflammation qui, une fois installée, ne permettra pas une guérison immédiate.

N’attendez donc pas le dernier moment pour aller cher l’ostéo ! 

 

Alors, quand aller chez l’ostéopathe ? Voici la conduite à tenir que nous vous conseillons pour votre mal au dos :

 

  • Consultez votre ostéopathe de manière régulière sans attendre d’avoir mal (2 à 3 fois par an)
  • Quand une douleur survient, ne vous précipitez pas sur vos anti inflammatoires.
  • Vous pouvez prendre un antalgique classique (doliprane) et effectuer des étirements simples sur la zone concernée.
  • Ne stoppez pas toutes vos activités, essayer sans la mesure du possible de conserver vos activités et mouvements habituels.
  • Consultez l’ostéopathe dans les jours qui suivent sans attendre trop, de manière à ne pas laisser s’installer une éventuelle inflammation.
  • Si la douleur ne vous permet pas de vous rendre chez votre ostéopathe, vous pouvez consulter un ostéopathe à domicile.
  • Si la douleur fait suite à un traumatisme ou qu’elle devient insupportable, consultez un médecin (SOS médecins ou votre médecin généraliste) qui pourra vous prescrire des examens complémentaires et des antalgiques plus adaptés.

 

Si vous avez des questions ou un complément d’information à apporter, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ci-dessous !

 

 

 

Author Info
Simon Plinet

Simon Plinet

Ostéopathe D.O. à Lyon et membre fondateur de la structure nationale de permanence ostéopathique REFLEX OSTEO, je vous propose d'échanger autour de l'ostéopathie. Patients, ostéopathes, ou simples curieux, soyez les bienvenus à cet échange !

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Effectuez cette addition *