Soulager son stress avec l'ostéopathie.

Il existe une multitude de symptômes et de causes différentes dans l’apparition du stress, c’est alors qu’entre en jeu l’ostéopathe qui pourra apporter une solution naturelle dans le traitement de ce fléau.

 

Le stress et ses trois stades

Le stress, avant de causer des douleurs physiques et une sensation d’épuisement va d’abord apparaître sous ce que l’on appelle la phase d’alarme. Suite à un choc physique ou émotionnel, une multitude d’hormones vont se disperser dans l’ensemble du corps entraînant l’augmentation du rythme cardiaque, l’accélération de la respiration et de la circulation du sang puis la tension des muscles. C’est l’adrénaline.

Ensuite, le corps entre en phase de résistance. Automatiquement, le corps va se protéger et se défendre du stress engendré suite au traumatisme. C’est alors qu’une autre hormone va être secrétée dans l’ensemble du corps, le cortisol qui a un rôle d’anti-inflammatoire. Selon les personnes touchées par le stress, cette phase de résistance peut tout remettre en ordre ou alors entraîner la troisième phase, le stade d’épuisement.

Si le cortisol n’a pas eu l’effet escompté, l’organisme va alors tout mettre en œuvre pour vivre malgré la présence du stress. Il va alors dépenser une grande quantité d’énergie chaque jour pour lutter et donc entraîner peu à peu une sensation d’épuisement. C’est dans cette phase que les symptômes tels que des tensions musculaires, des troubles digestifs ou encore des troubles du sommeil apparaissent.

 

Quand consulter un ostéopathe pour soulager le stress ?

Dans la majorité des cas, les patients consultant un ostéopathe sont déjà dans la troisième phase du stress. Sans savoir que leurs maux proviennent du stress, les patients souhaitent consulter un ostéopathe pour soulager leurs troubles digestifs, leurs problèmes de dos, leurs torticolis, leurs douleurs aux cervicales,etc.

Certaines personnes consultent également un ostéopathe pour soigner leur sensation de stress à un moment très précis, comme avant un examen par exemple.

 

Les actions ostéopathiques pour lutter contre le stress

Face à la gestion du stress et au soulagement de ses maux, le travail de l’ostéopathe consiste à réguler de façon naturelle le système neurovégétatif (SNV) du patient en le rééquilibrant. Dans les faits, c’est ce système qui est, dans la plupart des cas, à l’origine des symptômes liés au stress.

Suite à un diagnostic précis, le praticien va devoir travailler sur trois axes différents :

L’ostéopathie crânienne : l’ostéopathe applique ses techniques directement sur le SNV et plus particulièrement sur les fonctions parasympathiques qui coordonnent l’état de calme et d’apaisement.

L’ostéopathie viscérale : il s’agira ici d’agir directement sur les conséquences directes du stress provoquant des maux et troubles digestifs.

L’ostéopathie structurelle : le thérapeute traitera les tensions et douleurs musculaires ainsi que les possibles blocages articulaires.

Les techniques appliquées sont adaptées au profil du patient, pour soulager les symptômes liés au stress, il est conseillé de consulter son ostéopathe sur plusieurs séances afin de traiter l’ensemble du corps en profondeur.
Toutefois, il est important de préciser que l’ostéopathe va permettre au patient de soulager son stress et les douleurs associées, cependant, il est important de savoir que le moindre traumatisme ou choc pourra entraîner une nouvelle apparition des troubles.

Pour des résultats positifs sur le long terme, il est nécessaire de suivre les conseils de l’ostéopathe, en effet une forte tension au travail pourrait annuler et détruire tout le travail déjà réalisé.

Source : Article de Youri Bertucchi, « Stress et ostéopathie : les conseils d’un ostéopathe ».

Author Info
Valentin MARTINEZ

Valentin MARTINEZ

Valentin est passionné par le corps humain, ses pathologies et le monde de l’ostéopathie ; grâce à son talent de rédaction, il nous offre régulièrement des articles écrits avec rigueur en restant accessibles au plus grand nombre.

Commentaires ( 6 )

  • Meunier

    J’ai trouvé votre article très intéressant : il explique bien le mécanisme du stress et de ce fait pourquoi l’ostéopathie est à même de traiter les effets du stress en rééquilibrant le « SNV ».
    J’ai moi aussi souffert d’un stress important et ai fait appel à l’ostéo pour améliorer mon état ; mais c’est vrai comme vous le dites qu’avec une pression sans cesse renouvelée au travail j’avais vite l’impression de replonger et que tout était toujours à refaire!
    Mais je m’en suis sorti, grace … au burn out !
    Aujourd’hui on parle plus trop de stress mais beaucoup de burn out. C’est comme ça que dans le cadre de la prévention de ce fameux burn out, j’ai eu la l’occasion dans ma société de suivre une formation professionnelle d’une journée à une nouvelle méthode d’organisation personnelle basée sur le renforcement de notre « agilité » organisationnelle selon un terme lui aussi à la mode. J’y croyais pas trop mais on m’a inscrit.
    Et bien ça a été super! Dans cette séance on n’a pas parlé pas de psychologie ni d’aspects médicaux mais simplement de causes, de conséquences et d’effets.
    Et la cause dans leur système, le début de tout, ce sont ces mails qui ne cessent d’arriver toute la journée.
    Le principe c’est que tout vient de la désorganisation que leur afflux incessant crée et qui s’envenime chaque jour avec des conséquences psychologiques qui apparaissent et ancrent le problème.
    Ce que j’ai retenu de la situation c’est l’image du jonglage : « comment arriver à jongler à 5 quilles quand on sait juste jongler à 2 quilles ».
    Ca m’a donné des clefs tres concrètes pour juste adapter mon organisation personnelle au mode de travail avec TIC et ne plus risquer de perdre pied et d’aller vers trop de stress.
    Et ça marche!
    Mon sur-stress quotidien a cessé; je n’ai plus la boule au ventre chaque jour des que je reprends mon travail; je continue bien sur l’ostéo pour conserver mon équilibre avec un niveau de stress « normal » mais maintenant j’en ressens un mieux continu de séance en séance.
    En tout cas merci d’avoir parlé du stress parce que quand ça prend des proportions comme ce que j’ai connu, je confirme que c’est bien plus grave que ce qu’on croit !
    Arnaud

    PS: un ami a qui j’en ai parlé n’a pas réussi avoir la formation dans sa boite mais a pu quand même en profiter à titre individuel grace à leur système d’atelier.

    • REFLEX OSTEO

      Bonjour,
      nous vous remercions pour ce témoignage et ces astuces. Beaucoup s’y reconnaîtront et cela peut en aider plusieurs. Le burn-out est effectivement un sujet d’actualité, il a d’ailleurs été récemment reconnu comme maladie professionnelle. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le burn-out a une fonction plutôt salvatrice (comme toutes les manifestations de notre corps). C’est un peu la sonnette d’alarme. Il s’agit par la suite de comprendre et analyser pourquoi nous en sommes arrivés là, et d’éviter de reproduire les mêmes erreurs. Comme vous l’avez dit, dans ces cas, les systèmes nerveux sympathique et parasympathique ont besoin d’être rééquilibrés. L’ostéopathe agit sur ces systèmes nerveux, en travaillant sur les structures qui les entourent (crâne, sacrum, dure-mère, articulations vertébrales etc…) Il s’atèle aussi à travailler tous les autres symptômes dont souffre la personne. En effet, lorsqu’il y a une douleur, des messages nociceptifs sont envoyés au cerveau, et ce sont autant d’informations qui participent au surmenage de ces systèmes nerveux. Ainsi, le simple fait de traiter ces douleurs, souvent chroniques, participe au maintien d’un faible niveau de stress physiologique et mental de fait. Agir sur la composante somatique du stress contribuera automatiquement (par le biais de ce SNV) à diminuer l’anxiété.

  • Meunier

    Bonjour,
    permettez moi 2 réactions à votre réponse
    1/ le burn-out est un peu une sonnette d’alarme certes! mais qu’il vaut mieux ne pas avoir à utiliser car ca peut faire 6 mois d’arrêt de travail!!
    2/ Pour ce qui est de « comprendre et analyser pourquoi nous en sommes arrivés là, et d’éviter de reproduire les mêmes erreurs », c’est finalement ce que j’ai retiré de ma formation. L’idée est que le sur-stress est créé par un surmenage quotidien du à un emballement de notre activité créé par l’afflux permanent et désordonné d’informations (les emails et autres messages). En solutionnant, grace à un renfort d’agilité organisationnelle concret (règles et gestes à appliquer) les causes de ce surmenage, on fait naturellement disparaitre le sur-stress.
    Du coup je vois une analogie de perception et d’actions pratiques causes-effets dans ces deux approches (ostéo et organisationnelle) qui me fait penser qu’elles devraient être plus officiellement liées pour leur complémentarité (ce que j’ai réussi à faire quant à moi, mais par le plus grand des hasards!)

    • REFLEX OSTEO

      Bonjour,

      en effet, mieux vaut éviter le burn out! Nous sommes d’accord! Une meilleure prévention permettrait effectivement d’y parvenir. Nous vous remercions pour ces idées, c’est une excellente suggestion à laquelle nous ne manquerons pas de réfléchir!

  • Maner

    Maintenant que j’ai trouvé le nom de la ste de formation anti-surmenage « docenvue » et que j’ai lu leur site, je me dis, comme Arnaud, que ça aurait été bien que mon osteo me cite les ateliers de docenvue en complément de son action. J’aurais bien apprécié ce tuyau.m

    • REFLEX OSTEO

      Bonjour,

      nous vous remercions pour cette information, nous ne manquerons pas de la diffuser.

Poster un commentaire