sport haut niveau osteopathie

Intérêt de l’ostéopathie pour les sportifs et le sport de haut niveau

 

L’ostéopathie devient indispensable dans le milieu sportif de haut niveau, dans les grandes équipes sportives. Tous les grands joueurs et sportifs accomplis vantent les mérites de l’ostéopathie, à tel point qu’ils sont peut-être les meilleurs ambassadeurs de notre profession !

Pourtant, il y a encore 15 ou 20 ans, la situation n’était pas du tout la même. L’évolution du sport de haut de niveau s’est métamorphosée avec une compréhension plus fine de la notion de performance sportive saine et durable.

La prévention, l’hygiène de vie et les facteurs psycho-environnementaux sont alors mis en premiers plans.

 

La notion de performance sportive

Le sportif de haut niveau est une unité de la performance sportive collective.

Dans son ensemble, le sport, qu’il soit individuel ou collectif, présente la même structuration. Une structuration complexe qui met en relation énormément d’activités professionnelles comme celle des médecins, des entraîneurs, des kinésithérapeutes, des préparateurs physiques, des ostéopathes,… Tous ces acteurs vont agir sur la performance sportive, du club et surtout du sportif.

La performance sportive est le résultat d’interactions complexes que les spécialistes ont pris l’habitude de définir comme un système dans lequel un ensemble de facteurs interagissent. Dans les années 50, le système de performance était dominé par la valeur physique des athlètes. Dans les années 70, il s’est enrichi des apports de la psychologie, physiologie et légèrement de la biomécanique.

La stagnation des performances dans certaines disciplines sportives malgré les progrès en termes d’entraînement, a conduit les spécialistes à s’intéresser aux facteurs de performance externes à l’athlète : le rôle du milieu social et de l’environnement du sportif, l’impact du professionnalisme, du mode de vie, l’impact et le rôle des professionnels comme l’ostéopathe.

Aujourd’hui, le système de la performance sportive d’un athlète est représenté par l’interaction de facteurs physiologiques, psychologiques, techniques, sociaux et environnementaux.

La performance sportive individuelle résulte d’une interaction complexe et optimale de ces différents déterminants. Sur le plan collectif, la complexité est encore plus grande puisque les interactions concernent à la fois les déterminants individuels et des facteurs interindividuels.

Le sportif de haut niveau, plus que les autres sportifs, pousse physiquement son corps hors des limites habituelles, aussi bien dans le sport détente que dans le sport de compétition. Que l’on soit sportif amateur ou de haut niveau, chacun a des objectifs communs : préserver sa « machine » afin d’éviter certains incidents, les blessures musculaires et/ou articulaires, optimiser dans la mesure du possible ses performances physiques, raccourcir le temps de récupération après l’effort…

 

L’ostéopathe et le sportif

Pour atteindre ses objectifs, il est nécessaire au sportif amateur mais encore plus au sportif de haut niveau ou professionnel d’être suivi régulièrement par un spécialiste. C’est là que l’ostéopathie peut avoir un rôle et un impact sur le quotidien du sportif.

L’ostéopathie du sport s’attache dans la mesure du possible, à répondre aux trois différentes demandes du sportif .

La demande la plus fréquente est :

« J’ai une douleur ici et je dois participer à un challenge après-demain ».

Dans ce cas, la demande est non pas préventive mais curative et urgente. L’ostéopathe va devoir apporter tout son savoir pour tenter de résoudre le problème posé dans l’urgence : une entorse, tendinite, douleur dorsale, douleur du thorax… Il devra agir en complémentarité avec l’équipe pluridisciplinaire en place (kiné, médecin etc…) de manière à optimiser au mieux son traitement.

 

Le second type de demande :

« J’ai un objectif précis dans 2 à 4 mois, je voudrais à cette date être au top ».

Dans ce cas la demande est préventive et l’ostéopathe prendra en compte l’ensemble du corps.

Il remontera dans le temps pour lever des blocages passés inaperçus ou que le corps a dilués par le jeu des compensations.

Il se penchera sur une analyse poussée de données quantifiables et sur la biomécanique pour corriger tel ou tel geste moins bien adapté risquant de pervertir l’équilibre et la structure du corps. Il faut garder en mémoire que le sportif est un être qui sollicite parfois à 200% sa « machine » et, qu’alors, le moindre grain de sable peut avoir, à distance, de fâcheuses conséquences sur l’intégrité de son corps.

Le sportif est une formule 1 dont les rouages doivent être surveillés, bien huilés et équilibrés. C’est l’approche et l’objectif passionnant de l’ostéopathie du sport.

Il faut, pour cela, mettre en relation des données de type musculaire, structurel, physiologique, psychologique… L’approche est totalement globale et nécessite l’apport d’une structure pluridisciplinaire extrêmement compétente car le sportif est une personne exigeante et qui apprécie que ses accompagnants s’investissent à la hauteur de l’engagement qu’il met, lui, dans sa pratique.

 

sport haut niveau ostéopathie
 Le Travail d’un ostéopathe dans le sport

 

 

Le troisième type de demande :

« J’ai gagné. Ma performance me satisfait, je veux récupérer vite pour enchaîner ».

Cette demande est responsable et démontre la conscience aiguë du sportif pour son équilibre:  « Sport-Santé ».

Dans ce cas, le sportif s’est donné à fond lors d’une compétition et comme le sport est son « moyen de vire et parfois d’exister », il doit redevenir performant le plus vite possible. L’ostéopathe aborde alors la phase de récupération et de régénération tissulaire, physiologique et psychologique. Les traces laissées par l’effort seront retrouvées dans la « machine énergétique » dans un premier temps ; dans un second temps,  au sein de la « machine structurelle » et enfin dans la machine émotionnelle.

L’approche psychologique, émotionnelle du sportif par l’ostéopathe sera, à ce moment là, capitale et il devra répondre aux souhaits d’une récupération empreinte du même désir de dépassement omniprésent chez tous les sportifs.

 

 

Le sportif ainsi suivi par l’ostéopathe déjoue les pièges et se donne les moyens d’une bonne gestion de son corps, instrument pour la pratique de son sport favori et du plaisir qu’il en retire.

Il est juste d’affirmer qu’une longévité sportive ne peut faire l’économie de soins ostéopathiques. C’est « le contrôle technique » de la part du mécanicien du corps qui, à la fois, détecte et prévient les futures pannes en aidant également au nettoyage organique après compétition.

 

MAURY Benoit

 

Author Info

Benoit MAURY

Ostéopathe DO.TO à toulouse. Diplomé de l'institut toulousain d'ostéopathie. Après ma formation j'ai accompagné des sportifs de haut niveau dans leurs parcours de santé afin de leur permettre d'avoir les meilleurs soins possible, grâce à une équipe de docteurs toulousains. C'est pour cela que je souhaite vous faire partager mes passions, l'ostéopathie et le sport.

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Effectuez cette addition *