migraine-ophtalmique

Migraine ophtalmique et ostéopathie

La migraine ophtalmique est une forme particulière de la migraine, qui se manifeste par des troubles visuels plus au moins importants qui précédent les maux de tête. On parle de migraine avec aura visuelle.

Les causes les plus fréquemments évoquées sont le stress et les facteurs génétiques.

D’autres causes comme le jeûne, le vin rouge, le chocolat ou les fromages, l’absence ou l’excès de sommeil, la chaleur, certaines contraceptions sont décrites par certains patients.

 

Les 2 phases de la migraine ophtalmique

La migraine ophtalmique comprend généralement deux phases :

– L’aura visuelle : s’explique par une vasoconstriction des artérioles qui entraine une hypoperfusion cérébrale. Cette phase peut durer entre 15mn et 1heure avant l’apparition des maux de tête.

Durant cette phase le patient décrit les troubles visuels suivants: flash lumineux, points scintillants…

– la migraine ! Elle s’explique par le retour à la normal des artérioles suivie d’une dilatation (vasodilatations). Cette phase peut durer de quelques heures à 3 jours.
Les symptômes de la céphalée migraineuse sont ceux de la migraine classique : maux de tete d’apparition rapides et souvent d’un seul côté, accompagnés de photo-phonophobie (le patient ne supporte plus la lumière, le bruit exacerbe les céphalées)…
On parle alors de migraine ophtalmique devant l’existence d’au moins deux crises par mois de migraines précédées ou concomitantes des signes visuels décrits.

En cas de migraine atypique et pour rassurer le patient, l’irm et le scanner sont de bons examens complémentaires.

 

migraines-ophtalmiques

 

Le traitement de la migraine ophtalmique 

Le traitement passe d’abord par l’identification de la cause et donc de l’éviction de cette dernière comme dans l’asthme. Des règles hygiéno-diététiques sont à mettre en place.
Pendant la phase visuelle aucun traitement médicamenteux n’est préconisé. Il faut attendre.

Les médicaments prescrits, souvent dans le but de traiter les céphalées sont constricteurs et donc n’ont aucun effet sur les vaisseaux déjà en constriction.
Il faut surtout se mettre au repos, au calme et dans le noir.
Quant au traitement des céphalées il existe un traitement de fond et un traitement de crise (aspirine, ubiprofene) .

Le traitement ostéopathique de la migraine ophtalmique 

Pour comprendre le traitement ostéopathique il est important de rappeler que les migraines sont généralement liées à un défaut de vascularisation crânienne.
Un entretien spécifique et bien complet, permettra à votre ostéopathe de comprendre les causes de vos migraines.

– Ensuite un traitement adapté composé de techniques douces au niveau des cervicales, de la base du crâne et du crâne permettra de relancer la circulation au niveau des artères et d’assurer une bonne « vidange » du réseau vasculaire intra-crânien.
– Les mobilités articulaires au niveau des dorsales hautes mais aussi de la première côte doivent également être verifiées et corrigées si besoin.
– Enfin un traitement visceral, notamment des organes du petit bassin, du diaphragme, mais également du foie(organe intimement lié aux yeux en médecine chinoise et retrouvé souvent en dysfonction en cas de migraines) est à envisager.

Une prise en charge ostéopathique efficace et bien menée, permet de diminuer significativement en 2 à 3 séances l’intensité et la récurrence des migraines.

 

Conseils de votre ostéopathe

– Trouver un moyen de gerer son stress (yoga, méditation, sophrologie…)
– Pratiquer une activité sportive et éviter d’être en surpoids
– Boire du café / se mouiller la tête et le visage avec de l’eau froide
– En cas de crise masser avec du baume du tigre
– Une prise en charge multidisciplinaire est intéressante( acupuncteur, diététicien, psychothérapeute…)

 

Si vous avez des migraines ophtalmiques, vous pouvez partager votre expérience en écrivant un commentaire ci dessous. 

 

Author Info
Mouhamed Ghoteimi

Mouhamed Ghoteimi

Mohamed Ghoteimi, ostéopathe D.O diplômé de l'Institut Dauphine d'Ostéopathie de Paris, j'exerce dans mon cabinet situé à Montparnasse dans le 15ème au sein de la tour CIT Montparnasse. Je suis titulaire d'un D.U (diplôme universitaire) sur la prise en charge de la douleur (Paris Diderot) et actuellement en formation pour l'obtention d'un D.U sur le sport et la santé (Paris Descartes) avec des stages a l'INSEP. Passionné par mon métier, je ne cesse de me former afin de mieux répondre aux besoins de mes patients.

Commentaires ( 2 )

  • JoliPanda

    J’ai 22 ans et quasiment une migraine avec aura par mois. C’est très problématique : ça commence par une diminution de la proprioception (je ne sens plus les mouvements que je fais) et la quelques minutes après suivent les auras visuels, puis sensoriels (fourmillement dans le bras, le visage, la bouche, le nez, la langue…). J’ai des grosses difficultés de langage, je n’arrive pas à m’exprimer, des mots sortent à la place de d’autres.
    Ma seule « solution » : je m’enferme tout de suite dans une pièce sombre, je mets un livre audio sur mon portable pour patienter, je ferme les yeux. 1h après je re-ouvre les yeux, les auras visuels ont disparu, les paresthésies sont encore présentes mais disparaissent.

    Et à partir de là, je suis dans les nuages, je ne comprends pas ce qu’on me dit et j’évite de conduire car je n’ai plus beaucoup de réflexe, et j’ai une mal de tête qui persiste durant 2-3 jours.

    J’aimerais qu’un jour on puisse trouver une solution définitive. Je suis allée voir plusieurs ostéopathes, kinésithérapeutes, un accuponcteur mais rien n’y fait. Ces migraines avec aura continuent de me gâcher la vie.

    • Manon Garioud

      Bonjour,
      Avez vous effectué un bilan médical ? Des examens plus poussés pour votre problème ? Consultez des neurologues ou spécialistes ? Les ostéopathes consultés étaient-ils spécialisés dans ce domaine ? La prise en charge pluridisciplinaire n’avait-elle rien changé (fréquence, intensité, type de migraine) ? N’hésitez pas à faire le point pour votre problème et retenter une prise en charge ostéopathique en demandant un « spécialiste » auprès de notre standard s’il le faut. Bien à vous.

Poster un commentaire